Dimanche 13h sur le terrain de Vernerque est donné le coup d’envoi du match. Celui-ci s’annonce rugueux lorsque dès les premières minutes une première altercation est déclenchée par le numéro 6 d’une équipe remontée à bloc. S’en suit une autre dispute dans la foulée. Dès les premiers instants on sent que l’arbitre est dépassé. Arrive le premier duel et suite à un faux rebond désastreux tout comme le terrain notre attaquant de pointe voit sa frappe du gauche passer à coter. Dans le jeu les débats sont équilibrés, venerque joue de manière très engagée, coup de coude avec lèvre ouverte sur notre numéro 6, reprise de volée avec hématome sur le bras sur notre numéro 11, tirage de maillot avec plaquage a l’appui sur notre numéro 7, coups de genoux dans le dos à chaque duel aérien  bref cette équipe pratique un beau jeu digne a la barcelonaise (humour !!!). Et nous, nous essayons de jouer mais nous sommes trop approximatifs, on porte trop le ballon et on joue à l’ envers. A la demie heure après avoir était lancé en profondeur, le gardien de but adverse arrête d’un geste instinctif un ballon piqué… deuxième face à face manqué. L’arbitre siffle la mi-temps, nous faisons deux trois ajustement tactique et revenons sur le terrain, enfin sur ce qui sert de terrain. Et là, le festival de la connerie commence, les abrutis se multiplient, les insultes fusent. Et malgré une possession de 70-30, de jolis mouvement une barre transversale et des frappes non cadrés nous sommes poussé aux tirs au but. La tension monte tant sur le terrain qu’en dehors. Nous ratons notre 1er puis second tir aux but et finalement nous nous inclinons 4-2. Dans l’ensemble nous n’avons été ni bon ni mauvais mais nous devons travailler encore afin de gagner ce genre de match. J’assume la responsabilité de la défaite pour avoir essayé de nouvelles choses et pour la séance du vendredi ou je n’ai pas préparé correctement le match.
Merci aux parents et aux joueurs non convoqués ou non qualifiés (U20) pour être venu nous soutenir, aux joueurs d’avoir su se canaliser et a Christophe GARCIA pour le travail remarquable qu’il effectue.