Le FCP était en tenue de gala face à Cugnaux. Balussou offre souvent de grands matchs, celui de samedi entre le FCP et Cugnaux a atteint des sommets. Au terme d’une rencontre haletante, c’est le FCP qui a sorti le bleu de chauffe et remporte la mise sur le score de 4 à 2. Les tribunes du stade d’honneur, bien garnies, ont résonné comme à ses plus beaux jours. Le public reviendra encourager le FCP, c’est certain, et au regard de la qualité et de l’état d’esprit qui animent cette équipe fanion, elle le mérite amplement. Satisfaction donc de Christian Laffitte : «Je crois que l’on a vu ce soir le plus beau match de ce début de saison. Et pour faire un beau match, il faut deux équipes qui veulent jouer et donner le maximum sur le terrain. Cugnaux m’a semblé par moments un ton au-dessus de Gimont, notre dauphin actuel, en offrant une superbe réplique à nos joueurs. On a démontré une fois de plus que nous avons l’abnégation et les ressources nécessaires pour faire pencher la balance dans notre camp en livrant une partie que l’on pourra qualifier de référence». Rappelons que le FCP avait fait le plus dur en inscrivant deux buts un peu avant la pause, faisant un break qui aurait pu s’avérer décisif. Mais c’était compter sans la fougue et la hargne des joueurs de Cugnaux, qui ont réussi à revenir au score à une demi-heure de la fin du match. Les joueurs de la sous-préfecture reprendront ensuite le contrôle du ballon pour sceller cette victoire importante pour la suite de la compétition. En effet, le FCP creuse encore l’écart en tête et dépose Gimont, tenu en échec à Montauban, à cinq longueurs de la première marche du podium.

Une première partie de championnat incroyable pour le FCP qui réalise quasiment le carton plein avec une petite défaite pour six victoires. Des résultats assortis de prestations qui hissent toujours plus haut le FCP, impressionnant à ce stade de la compétition.