«On peut être dans un mauvais jour et gagner, c’est sûrement une qualité qui démontre la force des toutes bonnes équipes», a indiqué Christian Laffitte, le président du Football-Club de Pamiers, à l’issue de la rencontre disputée samedi soir face à Vic-Fezensac. Une partie qui s’est soldée par la victoire des joueurs de la sous-préfecture ariégeoise par le plus petit des scores, 1 à 0, avec une réalisation d’Antoine Mouro. Le FCP poursuit son bonhomme de chemin en tête du championnat de promotion honneur et creuse un peu plus l’écart sur ses poursuivants. Gimont, L’Isle-en-Dodon et Muret II semblent être les trois équipes capables à ce jour de donner chaud au leader. Sans se voiler la face, à six journées de la fin, l’équipe fanion a son destin en main pour aller chercher le titre. «Il faut savoir rester humble et prendre toutes les équipes au sérieux, considère le président Laffitte. Rien n’est encore joué et le plus dur sera de tenir le rythme, en pensant notamment à la liste de blessés qui s’allonge.» Avec un potentiel d’une bonne vingtaine de joueurs en début de saison pour l’équipe fanion, une petite quinzaine reste opérationnelle.
Il va falloir serrer les dents…
Bref, le championnat commence à laisser des traces au FCP. Il va falloir serrer les dents pour aller au bout d’une saison qui tend les bras aux Appaméens. La réserve du FCP a le vent en poupe et enchaîne.

En savoir plus sur http://www.ladepeche.fr/article/2017/03/21/2540094-le-fc-pamiers-tient-le-rythme-en-tete.html#OE8W86S90AWjRLkV.99