Pamiers peut s’estimer frustré du partage des points, à l’inverse de Toulousains qui doivent une fière chandelle à leur gardien Thouron, auteur de parades décisives. Face à des visiteurs habitués au niveau supérieur, le FCP, largement remanié et rajeuni, passait un test grandeur nature.
La première occasion est pour L’Union quand Behra décroise trop sa tête qui fuit le cadre. La réaction ariégeoise est immédiate : récupération d’ Arjona pour Bani qui lance Carrez dans le dos de la défense ; frappe tendue, Thouron sauve les siens. Les deux équipes sont résolument offensives. Gil frappe des 20 m, la défense détourne en corner. Abad lance Carrez, centre en retrait pour Mouro qui en pleine course met juste au-dessus. Behra, limite hors-jeu, défie Morel mais frappe à côté. Gil, très présent pour L’Union, glisse à Adèle. Contrôle, frappe croisée au ras du poteau gauche, imparable (0-1, 31e). Premier tir cadré, but, cruel pour les locaux. L’Union appuie pour faire le break mais autour du capitaine Ventrice, les Raposo, Abad et Resplandy sont infranchissables. Sur un contre, Carneiro donne à Bani ; frappe instantanée, d’un superbe arrêt réflexe, Thouron détourne en corner (0-1 à la mi-temps).
Le FCP hausse le ton en seconde période
Dès la reprise Pamiers hausse le ton. L’Union tente de hacher le jeu, rien n’y fait, la jeunesse prend le pouvoir. Festival de Mouro côté droit, il manque un mètre à Carrez pour conclure (57e). Abad lance Mouro dans le dos de la défense ; d’un pointu, il trompe Thouron venu à sa rencontre (1-1, 60e). Mérité pour Pamiers. Salvy subtilise la balle à son opposant et sert Carneiro qui rentre dans la surface. Accroché par Thouron, l’arbitre ne bronche pas. Tankoul la joue avec Abad qui trouve Mouro, frappe puissante, Thouron détourne difficilement (68e). Gil s’essaye des 20 m, Morel se couche parfaitement. Pamiers pousse et cherche la gagne. Sow, fraîchement entré, accule la défense. Carrez, en pleine course, bute sur Thouron venu à sa rencontre. Ventrice, des 30 m, d’une transversale diabolique, trouve Resplandy ; frappe enveloppée, Thouron sort la balle de sous la transversale (83e). Les visiteurs s’accrochent à ce résultat inespéré au vu de ce second acte. Dernière occasion pour Rodrigues qui voit sa balle effleurer la transversale.
Les hommes de Frédéric Massat ont enchanté le très nombreux public. Il y a du talent, de l’envie et beaucoup de culot. La marge de progression est immense, l’avenir leur appartient, laissons le temps au temps.

FC Pamiers 1- L’Union 1
(M-T : 0-1). Arbitrage de M. Xavier Mole assisté de Mme Angélique Aubain Hostains et M. François Passemar.
Pour Pamiers : Mouro (60e).Pour L’Union : Adèle (31e).
FC PAMIERS. Morel; Resplandy, Abad, Raposo, Ventrice (cap.), Arjona, Bani, Mouro, Carneiro, Salvy, Carrez. Remplaçants : Rodrigues, Tankoul, Sow. Entraîneur : Frédéric Massat.
Avertissement : Salvy (23e).
L’UNION. Thouron; Maubert, Aventin, Guedea, Lecuona (cap.), Ribes, Stefenel, Gil, Adèle, Behra, Penin. Remplaçants : Kidar, Rodriguez, Carrere. Entraîneur : Grégory Sorroche.

Dans les vestiaires
Frédéric Massat (entraîneur du FC Pamiers) : «On rend une copie propre en démontrant qu’on avait le niveau DHR. La victoire nous échappe mais ce n’est que partie remise. Le groupe a fait le job, malgré le manque de réalisme qui nous coûte la victoire.»
Christian Laffitte (président du FC Pamiers) : «Ça fait plaisir de voir tant de monde venir nous encourager. L’équipe fanion a livré le match qu’on attendait et il n’a pas manqué grand-chose pour l’emporter. Dans un bon soir, et avec autant d’occasions, on peut plier la rencontre rapidement. Ce match nul reste encourageant pour la suite des opérations avec cette équipe combative qui a fait plaisir à voir jouer lors d’une partie rythmée qui a tenu toutes ses promesses.»
Sylvain Adèle (buteur de L’Union) : «On venait à Pamiers avec des ambitions et on repart avec le point du match nul. Ce n’est pas trop mal au regard de la qualité du FC Pamiers, même si, parfois, on manque de tranchant devant pour faire la différence. Il faudra encore compter sur nous cette saison dans une poule qui reste très ouverte avec beaucoup d’équipes qui se tiennent de près.»