Victoire de l’équipe fanion face à Seysses sur le score de 1 but à 0. Il fallait être patient, samedi soir à Balussou, pour voir le FCP s’imposer face à Seysses. Une victoire acquise sur le fil, dans les toutes dernières minutes. Une partie à tout point indécise, jusqu’au bout. Retour sur ce match qui a réuni une belle chambrée dans les tribunes du stade municipal. Le public répond présent, il n’a pas été déçu de voir ses couleurs l’emporter, mais que ce fut difficile. « D’être trop brouillon peut nous jouer des tours dans l’avenir » a souligné le coach Massat, à la fin de la rencontre soufflant également que : « sur cette rencontre, on retiendra surtout le bénéfice de la victoire, sans la manière, certes, mais le groupe, dans l’ensemble s’est bien battu en s’arrachant pour faire la décision ». Il faut dire qu’en face, Seysses n’était pas venu faire du tourisme, ni de la figuration en Ariège, avec une équipe opérationnelle, rugueuse aussi, qui a donné pas mal de fil à retordre au FCP. Au regard des occasions, Pamiers mérite de s’imposer, mais Seysses aurait pu aussi le faire, sans un Loïc Daspet des grands soirs, mais aussi une défense intraitable. En effet, le portier du FCP a réalisé un bon match, avortant à plusieurs reprises les tentatives des banlieusards toulousains bien décidés à l’emporter à Balussou. « Un match comme ça, on peut le gagner, mais le perdre aussi, c’était plutôt équilibré sur le terrain » remarque Christian Laffitte le président du FCP, ajoutant que : « on fait ce soir une bonne opération, tant mieux. L’abnégation des joueurs, et cette volonté de ne jamais rien lâcher à payé, on peut savourer et se projeter vers les prochaines rencontres qui arrivent, déjà capitales pour la suite du championnat. » En effet, Le FCP va avoir sur sa route une série de quatre rencontres importantes à disputer pour continuer à jouer les premiers rôles en promotion ligue. Le première sera samedi à Balussou, avec la réception de Carbonne, très importante sur le papier, pour rester dans le trio de tête, avant un déplacement à Fonsorbes, puis l’accueil de Boulogne-Peguilhan, et un voyage dans le Gers, à Sainte-Christie Preignan. Avec deux rencontres successives contre des clubs qui partagent à ce jour la place de leader, à égalité, avec Pamiers, c’est dire l’enjeu qui attend le FCP dans les semaines à venir, avec un mois d’octobre qui faudra absolument bien négocier pour jouer le haut tableau.