La marche était trop haute et la hierarchie a été respectée entre le FCP, PL, qui recevait Blagnac, CFA2, pour le compte de la Coupe de France. Quatre divisons d’écart, c’est beaucoup. Le FCP n’a rien pu faire face à la solide équipe de Blagnac, qui élimine Pamiers sur le score de 6 buts à 0. Une addition salée et un score un peu lourd, semble-t-il, pour les hommes coachés pas « Fred » Massat qui n’ont malgré tout jamais baissé la tête tout en proposant, avec leurs armes, une bonne réplique aux pensionnaires de CFA 2. Le rêve n’aura duré qu’un petit quart d’heure, le premier, où le FCP a eu sa chance, offrant coup sur coup deux belles séquences de jeu qui auraient pu avoir un sort plus heureux. Mais Blagnac n’était pas venu faire du tourisme à Pamiers, ni de la figuration, et a répondu aussitôt, marquant dans la foulée deux buts au terme d’actions rondement menées. Au bout de vingt minutes l’affaire étaient quasiement pliée pour les Toulousains, au complet, et qui ont eu le mérite de ne jamais lever le pied, jouant à fond, sur les ailes et dans l’axe du terrain, ratissant un nombre incalculable de ballons. Bref, le FCP a trouvé samedi soir plus fort que lui. Sur cette rencontre, on peut apprécier le chemin qu’il reste à faire pour se hisser au niveau des plus belles équipes régionales, dont Blagnac fait indiscutablement partie. Dans le camp du FCP, on était déçu, c’est clair, mais il fallait bien se mettre à l’évidence, la CFA 2 c’est un autre monde. « Je crois que le score est sévère, et nous n’avons pas été ridicules, proposant sans cesse du jeu, en tentant ce que l’on pouvait tenter » indique le président Christian Laffitte, qui n’a pas manqué de saluer le fair-play des adversaires, avec une rencontre disputée dans un très bon état d’esprit. Du côté de Blagnac, on s’est félicité de l’excellent état des installations sportives, un plus pour les équipes rapides qui developpent, à 100 à l’heure, aux quatre coins du terrain. Notons également la belle affluence dans les tribunes, pour cette affiche qui a été largement suivie, et ça fait plaisir d’aller au stade pousser pour encourager cette équipe de Pamiers qui peut se pencher désormais sur le championnat. Prochain rendez-vous samedi à Argeles-Gazost, une équipe qui vient d’être sévèrement battue à L’Isle en Dodon (PH) en Coupe de France sur le score de 5 buts à 1. Une équipe qui aura, comme le FCP, l’intention de remettre les pendules à l’heure.